Kulturerbe für alle/Patrimoine pour tous/Patrimonio per tutti

Regarder par la lucarne : les nouveaux médias

von
Gérard Genoud
Gérard Genoud | vor 6 Monaten | in Ideenwettbewerb

Le conte Barbe bleue nous a offert cette abjuration d’anthologie : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? ». 

Aujourd’hui, les écrans occupent une place centrale dans notre quotidienneté. Impossible d’y renoncer. 

Les écrans ne sont pas les nouveaux médias. Ceux-ci se logent dans les logiciels, le fonctionnement de l’interface homme-machine autant de zones opaques régentées par des multinationales: sur le net, deux immenses groupes ne produisant pas de contenu soumettent quasiment tous ceux-ci à leurs règles et à leurs choix technologiques. Cette main mise sans précédent crée des capacités d’accumulation de données sans pour autant créer de nouvelles qualités à ce matériel. 

 

Avant que notre pensée s’organise prioritairement en référence à ce mode de mise à l’écart de la créativité, organisons des journées durant lesquelles des spécialistes et des artistes engagés de manière critique par rapport aux nouveaux médias interviennent afin de proposer une mise en perspective de ce monde.

Cynthia Dunning Thierstein vor 6 Monaten

Les nouveaux médias sont partout. Désormais ils appartiennent à notre culture.... Il est vain de penser que l'on peut s'en passer. Mais sachons les utiliser sciemment. Nous pouvons aussi apprendre à alterner entre nouveaux médias et modes de communication traditionnels. Re-apprenons à écrire, à lire et à parler. De nombreux projets abordent ce thème dans Patrimoinepour tous, c'est donc de toute grande actualité.

Gérard Genoud vor 6 Monaten

Chère Cynthia,
Quelques lignes pour préciser que n'ai jamais imaginé ni qu'on pourrait se passer, ni même qu'il serait nécessaire de se passer des nouveaux médias. C'est bien pour les utiliser sciemment que je propose cette idée d'un abord critique, décalé. Votre idée de ré-apprendre à écrire, à lire et à parler m'amuse, je n'ai pas l'impression qu'elle est plus d'actualité que la suppression des nouveaux médias. En ce qui me concerne je pense plutôt à quelle type de rencontres et de partages est à créer afin de pouvoir s'approprier notre monde et ses innovations dont les nouveaux médias ne sont qu'un aspect. Belle suite à vos projets.

Share