Kulturerbe für alle/Patrimoine pour tous/Patrimonio per tutti

Das Mobil-Telefon, der Blick ins lehre. / Téléphone mobile, regard éteint

von
Gérard Genoud
Gérard Genoud | Feb 8, 2018 | in Ideenwettbewerb
La journée du regard : une journée sans téléphone mobile ni tablette dans l'espace public

Die Werke und das Kulturgut bestehen weil sie betrachtet sind

Heute starren die Blick auf die Bildschirme, auch auf die Mobil-Telefone

Wie die Zigaretten die von den öffentlichen Räumen verbannt sind, so soll es auch mit den Tablets, Phablets oder sonstiges geschehen.

Der Tage des Blickes ermöglicht uns die Aussicht die Sicht, das Schöne das uns umgibt erblicken,


Les œuvres et le patrimoine existent parce qu’ils sont regardés.Aujourd’hui, le regard se focalise sur les écrans notamment celui du téléphone mobile.Tout comme la cigarette est bannie des lieux publics, instituons une journée durant laquelle les téléphones portables et les tablettes seraient bannis des lieux publics.La journée du regard permettrait d’entrevoir, de revoir, de voir les beautés qui nous entourent.


Bearbeitet am Mär 27, 2018 von Linus Pfrunder

Linus Pfrunder Feb 9, 2018

Interessante Idee, aber lässt sich das durchsetzen?
Oder könnte man den ständigen Blick auf unsere Mobiltelefone auch in irgendeiner Form nutzen, um auf Kulturerbe, Umgebung etc. aufmerksam zu machen?

Gérard Genoud Feb 9, 2018

Une idée impossible à réaliser, certainement si on ne met pas des centaines de policiers dans la rue et évidemment ce n'est pas ce que je veux. Ce qui est intéressant c'est qu'on ne puisse même plus envisager de se passer du téléphone-mobile et que vos propositions intéressantes sont déjà largement exploitées dans les idées présentes sur ce site. Je ne voulais pas faire la même chose mais imaginer une rupture pour retrouver une manière de faire ancestrale qui pose des questions sur comment se constitue aujourd'hui les connaissances, quelle liberté on peut s'octroyer pour découvrir celle-ci etc... Merci de votre intérêt.

Paul Hollenstein Mar 7, 2018

Alle stören sich daran, aber jeder hat eins und benutzt es

Gérard Genoud Mar 7, 2018

Je ne me plains pas du téléphone mobile, mais de l'excessif usage que l'on en fait. Au-delà de l'anecdote, ce qu'il y a de plus intéressant dans votre remarque est que la majorité justifie le fait accompli. Je pense à l'inverse que ces dans les détails que résident la possibilité d'une authenticité. Belle suite à vous

Marie-Isabelle Cattin Mar 22, 2018

je trouve votre idée géniale, mais de même que les oeuvres n'existent plus parce qu'elle ne sont pas regardées, les individus n'existent plus car eux non plus ne sont pas regardés. Votre idée permettra non seulement aux individus de découvrir une oeuvre, et tout ce qui nous entoure, mais également les autres humains qui nous entourent.

Gérard Genoud Mar 22, 2018

Chère Marie-Isabelle
grand merci pour votre commentaire et votre ajout à propos des humains qui sont bien le centre de la problématique puisque notre identité est faite du regard de soi et de l'autre. Il y a une expérience que je fais souvent dans les transports publics. Je m'amuse à regarder toutes ces personnes rivées à leur écran me demandant à chaque fois quelle est l'impérieuse nécessité pour chacune d'elle que d'être accrochée à cet écran. Et puis presque à chaque fois, je croise par hasard le regard d'une personne qui lève pour quelques instants le nez de son écran et alors c'est presque une panique pour le "consommateurmobile" de croiser mon regard, comme si le regard de l'autre devenait source d'inquiétudes en raison des intentions qu'on prête à ce regard différent. Belle suite à vous.

Share