Kulturerbe für alle/Patrimoine pour tous/Patrimonio per tutti

Lasst uns ein paar Läkerlis über den Röstigraben werfen!

von
Gérard Genoud
Gérard Genoud | Jan 28, 2018 | in Ideenwettbewerb

Jeter des ponts par-dessus le Röstigraben en organisant  chaque année un concours qui demande une collaboration entre divers intervenants et entre les régions du pays

SCHWEIZ/SUISSE UP

On choisit quelques quelques thèmes : les paysages, les sports, les usines, les églises, l'art contemporain, les montagnes,  l’eau,…

Chaque participant au concours crée un projet collectif pour

-    Imaginer une boîte dont le design représente la Suisse de demain

-    Constituer autour des thèmes un libretto original qui prendra place dans la boîte

-    Fourrer le tout avec des gourmandises typiquement suisses mais dont la recette est revisitée par des artisans.

Le meilleur projet est produit et distribué pour vente dans les offices de tourisme, les grands hôtels, les commerces spécialisés ou offert lors de représentations officielles en suisse ou à l’étranger.

Au cours des ans une collection peut être ainsi constitutée avec ces boîtes.

Renate Albrecher Feb 1, 2018

Ein schönes Projekt, welches auch weiterhin regelmässig die Frage lokaler Identität und Traditionen aufrechterhält - das Kulturerbejahr würde so dauerhafte Spuren hinterlassen!

Kilian T. Elsasser Feb 12, 2018

Warum ist es ein Röstigraben und nicht ein Fosse au Fondue? Wer hat den Röstigraben gegraben und wer isst in leer?

Gérard Genoud Feb 13, 2018

Je n'ai pas de réponse scientifique, mais pour nous Romands le rösti, que j'aime beaucoup, n'était pas un plat national, mais uniquement fabriqué en Suisse Allemande. La fondue par contre n'était pas un plat au départ suisse allemand, car le fromage gruyère qui porte le nom de la région Gruyère qui permet sa fabrication se fait en Suisse Romande uniquement évidemment !! Il faut dire que les gens de la Gruyère ne se sentait pas vraiment fribourgeois, avant tout gruyèriens, comme mon père !!! L'étranger n'est pas toujours celui qu'on croît et souvent à l'époque ou les voyages étaient compliqués on imaginait que les pires choses puissent nous arriver si on quittait son territoire. L'appartenance est fait aussi de mise à distance de celui qui est différent, construire un Röstigraben c'est avoir l'illusion que l'on sait qui l'on est, à quelle histoire on appartient, comme si déclarer le Röstigraben taisait les envies envers la Suisse Allemande. Ce sont toujours les différences qui font peur ! et en plus si vous vous sentez minoritaires la masse fait peur. Mais on est tous minoritaires de quelqu'un.

Kilian T. Elsasser Feb 13, 2018

Der Titel des Projekts erklärt das Projekt schlecht. Nur schon zuwerfen, statt nur werfen wäre besser. Dies würde ein gemeinsames Projekt ohne Hierarchie implizieren.

Gérard Genoud Feb 13, 2018

Bon autre proposition on rédige un nouveau projet avec un titre et une description en suisse allemand correct avec vos idées aussi et on met le tout ensemble et on lance une idée commune sur le forum. Est-ce que cela vous convient ?

Kilian T. Elsasser Feb 17, 2018

Im Facebook las ich, das Nicolas Bideau schrieb: Die Romandie gewann an den Olympischen Spielen Gold und Silber. Beim Gewinn der Medaillen von Feuz und Holdener schrieb niemand die Deutschschweiz gewann zwei Medaillen.

Gérard Genoud Feb 17, 2018

Je croyais que Monsieur Bideau représentait la Suisse entière. Son commentaire est juste désolant. Peut-être qu'il est comme moi, il ne maîtrise pas beaucoup l'allemand et donc il ne sait pas comme écrire cela !! Le plus ennuyeux c'est que nous payons tous ce Monsieur pour nous représenter à l'étranger.

Kilian T. Elsasser Feb 17, 2018

Je comprends assez bien le français, de le parler ou écrire c'est autre chose. C'est pour cela, j'apprécie que chaqu'un parle dans sa langue.

Gérard Genoud Feb 17, 2018

Encore une fois comme vous l'aviez relevé, ce sont les Suisses romands qui créent le Röstigraben. Cela doit être dû aussi à un complexe d'infériorité

Alle Antworten anzeigen (3)
Share